Media

Pressroom
2016

Les travaux de recherche d'un chercheur tse suggerent d'autres trucages dans l'industrie automobile

Un peu plus tôt cette année, Volkswagen a admis avoir truqué les tests d’émission de ses véhicules et est actuellement poursuivi dans plusieurs pays. L’affaire a déjà eu un impact important pour l’industrie automobile mais Mathias Reynaert, professeur à TSE, pense que le trucage de tests ne se limite pas à l’entreprise allemande ou aux émissions de particules fines. En utilisant, avec son co-auteur James Sallee (Université de Berkely) des données d'une entreprise hollandaise, TravelCard NV, il montre des signes inquiétants de manipulations des tests de consommation dans toute l'industrie. Ces résultats corroborent plusieurs rapports précédemment émis par l' "International Council on Clean Transportation".

Communiqué : pourquoi les voitures autonomes sont programmées pour tuer

24 juin 2016, Toulouse, La prestigieuse révue américaine Science publie ce jour les travaux de recherche du chercheur TSE - IAST Jean-François Bonnefon sur les dilemmes éthiques des voitures autonomes  

Jacques Crémer, chercheur à Toulouse School of Economics, nommé au Conseil national du numérique

Jacques Crémer, chercheur à TSE spécialiste de l’économie de l’Internet et de l’industrie du logiciel, a été nommé membre du Conseil national du numérique par décret du Président de la République. Jacques Crémer est l’une des trente nouvelles personnalités qui rejoignent cette institution pour une durée de trois ans. Et ce n’est pas par hasard : Il est également co-fondateur de la Chaire Numérique lancée par Fleur Pellerin et Jean Tirole en 2015, et animateur du réseau mondial des économistes du numérique, le TNIT.

2015

Les nouveaux chercheurs de Toulouse School of Economics

Toulouse School of Economics est fière d’accueillir pour cette nouvelle rentrée académique cinq jeunes chercheurs issus des plus prestigieuses universités mondiales. Recrutés avec le soutien de l'Université Toulouse 1 Capitole, Matteo Bobba, Alexandre de Cornière, Mathias Reynaert, Shruti Sinha et Nicolas Werquin vont découvrir les charmes de la ville rose et poursuivre leurs recherches au sein d’un des meilleurs centres de recherche en économie au monde.

COP21 : le ministère de l’Écologie fait écho à l'appel de 140 économistes

A l'occasion d’une conférence organisée ce jour à Paris réunissant grands acteurs économiques et politiques en amont du COP 21, les représentants du ministère de l’écologie ont entendu et appuyé l’appel lancé par la Chaire Economie du Climat (CEC) de l’Université Paris-Dauphine et Toulouse School of Economics (TSE) pour instaurer un "prix mondial du carbone" pour les pollueurs. En effet, le conseiller spécial de Ségolène Royal, Jean-Louis Bianco, a confirmé lors de la conférence l'engagement du ministère pour une tarification globale du carbone. Jean Tirole, approuvant cet engagement, estime que “ la tarification globale du carbone est vraiment la solution la plus efficace, notamment pour les entreprises, qui doivent être les premières contributrices. Baser une politique uniquement sur des engagements nationaux non mesurables ou sur des normes contraignantes mais peu efficaces n'est pas la bonne voie ”.