Centre Finance Durable TSE

A propos

Axé sur les défis de la recherche de solutions de financement durables et de l'évaluation de leur impact sur la société, TSE a lancé le Centre financement durable en 2018 pour promouvoir la recherche innovante sur les questions émergentes en économie et en finance.  Créé avec l'aide de partenaires industriels et institutionnels, le Centre facilite un dialogue productif entre les chercheurs, les partenaires industriels et les décideurs politiques.
Le centre compte plus de 20 chercheurs travaillant dans les domaines de la finance, de la macroéconomie, de l'économie, de l'environnement, de la psychologie, de l'économie publique et des partenaires industriels pour stimuler la recherche innovante et diffuser les résultats des recherches de pointe sur les grands défis sociétaux actuels autour de la finance durable auprès des entreprises, des décideurs politiques et du grand public.

Les principales activités du centre : 

  • Production scientifique : publications scientifiques, conférences, séminaires etc.
  • Transfert de connaissances : à l'attention des praticiens et des décideurs politiques
  • Débat public : diffusion du savoir économique

Le centre s'organise autour de quatre axes de recherche :  

Finance responsable et investissements à long terme
Investissons-nous suffisamment dans des actifs à long terme ? Comment valoriser les bénéfices immédiats par rapport aux bénéfices lointains ? Comment mesurer et évaluer les externalités imposées par les entreprises à la société ? Comment inciter les agents économiques à intégrer ces externalités dans leurs décisions ? La réponse à ces questions est cruciale pour répondre aux préoccupations contemporaines concernant le changement climatique, le risque nucléaire, l'éducation et la formation, la sécurité des clients et le bien-être des employés et des communautés.

  • Responsable du programme : Catherine Casamatta travaille sur la théorie de la finance en entreprise, le capital-risque, la gestion des fonds d'investissement et la rémunération des cadres.

Technologies financières et marchés numériques
L'objectif de ce programme de recherche est d'étudier les implications des principales caractéristiques des FinTech et des crypto-monnaies, ainsi que leur impact sur le bien-être social. En particulier, le programme étudie la manière dont les marchés, les institutions et les réglementations devraient être conçues pour atténuer les problèmes tels que les questions de coordination, les asymétries d'information et autres défaillances du marché.

  • Responsable du programme : Christophe Bisière travaille sur la microstructure des marchés, la finance empirique, la finance expérimentale, les blockchains, les cryptomonnaies et les FinTech.

Intermédiaires financiers et réglementation
L'objectif de ce programme de recherche est d'étudier divers sujets liés à l'économie monétaire et à la liquidité agrégée aux systèmes de paiement, à la réglementation prudentielle, à la finance de marché et à la microstructure, afin d'approfondir notre compréhension de l'intermédiation financière et de la prévention des crises.

  • Responsable du programme : Patrick Fève travaille sur la macroéconomie, l'économie internationale et l'économétrie appliquée.

Comportements financiers, bien-être et (in)efficacité des marchés
La capacité des marchés et des intermédiaires financiers à fixer le prix des actifs, à financer l'économie et à répartir les risques peut être entravée par des frictions informationnelles et des biais cognitifs humains. Comment ces frictions influencent-elles le bien-être des investisseurs et l'efficacité de l'industrie financière ? Comment leurs effets sont-ils aggravés ou atténués par les différentes ententes entre les acteurs des marchés ?

  • Responsable du programme : Milo Bianchi travaille sur la finance des ménages, la finance comportementale et la finance en entreprise.