Partenariat Banque de France

Présentation

Depuis 2007 la Banque de France et TSE mènent un partenariat scientifique de long terme fait d'échanges, de travaux et de manifestations communs. Le but de ce partenariat est d’apporter soutien et complémentarité à l’expertise scientifique de la Banque de France, et de développer la recherche collaborative dans les domaines de la microstructure, l’intermédiation financière, le risque, et l’analyse macroéconomique. 

Les projets de recherche s’organisent autour d’un cycle d’ateliers, de séminaires et de colloques ouverts à l’extérieur et attirant les meilleurs spécialistes du domaine. Par ailleurs les chercheurs de l’IDEI assurent un encadrement scientifique des projets de recherche de la Banque de France, notamment lors de visite ponctuelle à la Banque de France.

Ce partenariat est co-dirigée par Laurent Clerc (Banque de France, Direction de la Stabilité financière), Fany Declerck (Université Toulouse 1 Capitole, IDEI-TSE et IAE) et Benoit Mojon (Banque de France, Direction des Études monétaires et financières), et s’appuie sur les compétences d’équipes de chercheurs hautement qualifiés et jouissant d’une réputation internationale.

Deux axes de recherche majeurs sont au cœur des préoccupations du partenariat :

L’économie monétaire

Les projets de recherche portent principalement sur :
-    L’analyse macroéconomique des fluctuations et de la croissance, des politiques monétaires, budgétaires et fiscales.
-    L’intermédiation financière et la prévention des crises. Ce projet de recherche traite de divers sujets reliés à l’économie monétaire et liquidité agrégée, au système de paiement, et à la réglementation prudentielle.

La finance

Ce thème de recherche vise à étudier :
-    Finance de marché et microstructure. Dans ce cadre, les chercheurs poursuivront leurs travaux sur la transparence de marché et le processus de formation des prix, l’économie industrielle des marchés et du post-marché.
-    Risque et prix des actifs. L’objectif est de construire à la fois un cadre conceptuel cohérent  et des études empiriques détaillées sur la formation des bulles financières, l’aversion au risque, l’évaluation et le partage des risques extrêmes.