Jean-Jacques Laffont était un brillant économiste, apprécié pour son esprit visionnaire, son courage et sa générosité. Sa production scientifique est impressionnante autant d'un point de vue de sa quantité, que de sa qualité, et de son périmètre. Il est l'auteur de 17 ouvrages et 200 articles dans de nombreux domaines économiques. Il est un des pères fondateurs de la théorie de l'information en particulier sur le sujet de la sélection adverse, l'étude des interactions et des contrats dans un contexte d'asymétrie de l'information. Il a reçu de nombreuses distintions: Médail d'argent du CNRS (1990); Membre d'honoraire de l'American Economic Association (1991); Member honoraire étranger de l'Academy of Arts and Sciences (1993); conjointement avec Jean Tirole, le prix Yrjo-Jahnsson de la "European Economics Association", accordé chaque année au meilleur économiste de moins de 45 ans (1993).

 

Il ne s'est pas contenté de ce qu'il apportait à la recherche économique en France en mettant ses compétences au service des pays en voie de développement. Jean-Jacques Laffont a beaucoup voyagé et créé de par le monde plusieurs centres d'enseignement et encouragé la recherche en Chine, Afrique et Amérique Latine. Dans un de ses autres domaines de recherche, l'économie appliquée, Jean-Jacques Laffont se concentre sur l'application de la théorie des incitations sur les mécanismes de régulation des industries de réseaux (Télécommunications, électricité etc). Finalement, alors que les besoins techniques de chaque sous champs de recherche incite la majorité des économistes à se spécialiser dans un seul domaine, il a aussi apporter une contribution majeure à l'économétrie. Son travail sur l'économétrie des enchères durant la seconde moitié des années 90 est considérée comme révolutionnaire. Son travail sur l'estimation structurelle en organisation industrielle ( sur la détection des cartels par exemple) est également fondamental en la matière.

 

Jean-Jacques Laffont a fait preuve de qualités intellectuelles et sociales qu'il a mises au service de sa région d'origine, des sciences économiques, du système universitaire français, ses étudiants et ses collègues. Ses qualités lui ont permis de construire à la fois une grande carrière de chercheur et de précurseur académique. En tant que leader académique il a su faire preuve d'une grande générosité encourageant l'inititative et le développement intellectuel de ses collaborateurs. Cette générosité s'est également manifestée dans son engagement de l'économie du développement, ce sur quoi il s'est concentré durant les trois dernières années.