Présentation

Lauréats

La Banque de France et Toulouse School of Economics (TSE), attribuent depuis 2012 deux prix distinguant des économistes de premier plan dans les domaines de l'économie monétaire et de la finance.


Prix Senior 


2014 - Nobuhiro Kiyotaki

Nobuhiro Kiyotaki est Professeur d'économie à l'Université de Princeton et titulaire d'un Doctorat obtenu à l'Université de Harvard. Il a reçu le Prix Stephen A. Ross en économie financière en 2012, le Prix Yrjö Jahnsson de la European Economic Association en 1999 et le Prix Nakahara de la Japanese Economic Association en 1997.

Le Professeur Kiyotaki a contribué à renouveler l'intérêt pour les frictions financières dans un article célèbre de 1997. Ses travaux nous permettent de mieux comprendre la crise actuelle.

2012- Bengt R. Holmström 

Bengt R. Holmström est l’un des plus grands théoriciens économiques au monde. Le début de sa carrière a été marqué par son rôle de pionnier en théorie des incitations. Ses contributions ont permis de poser les fondations de nombreux modèles. On peut citer le modèle d’aléa moral classique, qui définit la forme de la rémunération des dirigeants d’entreprises. Il permet aussi de définir les circonstances dans lesquelles les contrats optimaux sont linéaires. On peut également parler de son influence sur l’aléa moral dans les équipes, les préoccupations de carrière et le cas multitâche de l’aléa moral. Il a aussi apporté beaucoup à la théorie des contrats de travail, notamment par ses recherches sur la dynamique des salaires.
Ses travaux en théorie des incitations ont eu un impact important sur la réflexion concernant la rémunération des cadres et la finance. Il a  contribué de façon plus directe à l’économie financière et à ses implications possibles en macroéconomie. Il a montré le rôle central des liquidités des marchés boursiers dans le calcul de la rémunération managériale. Il a développé un modèle montrant l'interaction entre le canal de prêt et le canal du bilan. Dans plusieurs articles et un livre paru récemment, il avance ensuite l’idée que les facteurs communs de l'économie sont susceptibles de diminuer l’approvisionnement en liquidités privées quand la demande de liquidités des entreprises est forte. Il démontre, de ce fait, l'importance de l’approvisionnement des liquidités publiques quand les primes de liquidité sont hautes. Il permet ainsi l'étude de politiques contra cycliques basées sur la finance d'entreprise. Enfin, son interprétation de la crise est l’une des plus novatrices. Elle se distingue par son analyse de la perte du rôle des titres à basse information dans la fourniture de liquidité.

 


Prix Junior 


2014- Ralph Koijen et Iván Werning 

Ralph Koijen est Professeur de finance à la London Business School. Il était auparavant Professeur de finance à la Booth School of Business de l'Université de Chicago. Il a obtenu son Doctorat à l'Université de Tilburg en 2008.

Ses recherches couvrent un très large éventail de domaines dans la finance : la macrofinance, la détermination des prix des actifs, l'assurance et les choix de portefeuille des ménages.
Dans un travail récent sur les prêts hypothécaires, il montre que les fluctuations dans la structure par terme des primes de risque déterminent le choix entre prêts à taux fixes ou à taux variable.

Iván Werning est Professeur d'économie au MIT et titulaire d'un Doctorat obtenu à l'Université de Chicago.Il est l'un des fondateurs de la "New Public Finance Theory", théorie qui étudie la taxation optimale dans un cadre dynamique d'information imparfaite.
Récemment, en collaboration avec Emmanuel Farhi, il s'est interessé au fonctionnement des unions monétaires. En particulier, il a montré l'importance des politiques macroprudentielles pour limiter les risques de trappe à liquidité.

2013- Lasse Heje Pedersen et Emmanuel Farhi 

Lasse Heje Pedersen est Professeur de Finance à la Copenhagen Business School depuis 2011, en détachement de la Stern Business School de l'Université de New York.
Ses recherches portent essentiellement sur les liens entre prix d'actif et liquidité. Il a notamment montré que l'interdépendance entre liquidité de marché et liquidité de financement peut amplifier le risque systémique.
En cas de panique financière, les ventes d'actifs provoquent de la volatilité et un double accroissement des appels de marge et des conditions de crédit. Sa contribution est une avancée majeure dans notre compréhension du risque systémique.

Emmanuel Farhi est Professeur d'Economie à l'Université d'Harvard et docteur du MIT (2006). Ses recherches portent sur la macroéconomie, la finance, l'économie internationale et les finances publiques. Il a étudié comment les évolutions internationales des investissements directs à l'étranger, des taux de change et des taux d'intérêt peuvent être la conséquence des différences de fonctionnement des marchés financiers.
Il a récemment travaillé sur les ajustements dans les unions monétaires et montré que des dévaluations fiscales pouvaient remplacer les ajustements de taux de change.

2012- Klaus Adam et Viral V. Acharya

Klaus Adam est professeur d'économie à l'université de Mannheim depuis 2008. Klaus Adam est l'un des jeunes théoriciens en macroéconomie affilié à une institution européenne les plus prolifiques et les plus accomplis. Ses travaux couvrent un grand nombre de sujets, dont les anticipations non-Bayésienne, l'apprentissage, et les politiques monétaires et fiscales. Il a analysé le processus de formation des anticipations et a étudié les mécanismes d'anticipation sur la dynamique macroéconomique et financière. Ses recherches soulignent les effets de rétro-action des anticipations en tant que sources de la volatilité des prix et d'instabilité des marchés.
Klaus Adam a également étudié les effets de la trappe à liquidités en matière de politique monétaire. Ce travail a montré son importance pour organiser la discussion sur la conduite récente de la politique monétaire.

Viral V. Acharya occupe depuis 2008 la chaire C.V. Starr d'économie de la Stern School of Business (Université de New York).  La contribution de Viral Acharya à l’analyse du risque systémique le distingue comme l’un des chercheurs en économie et finance travaillant hors d’Europe les plus influents.
Les travaux de recherche de Viral Acharya apportent une analyse aussi bien théorique qu’empirique du secteur financier. Il a étudié les distorsions à l’origine du risque systémique, et formulé des recommandations en matière de réglementations du secteur financier. Ces questions soulignent différents aspects des risques de crédit et de liquidité : leurs interactions, leurs fondements par les imperfections d’informations, et leurs conséquences à l’équilibre général.

 


Communiqués de Presse

- Lauréats Junior et Senior  2013-2014

- Lauréats Junior  et Senior  2012


Contact

Pour plus d'informations, merci de contacter :

Jennifer STEPHENSON
Responsable communication et Relations Presse

TSE / Fondation Jean-Jacques Laffont / IDEI
21 Allée de Brienne   F-31000 Toulouse

Tel. : +33(0) 5 67 73 27 68 
Mél. : Jennifer Stephenson

 

Priyanka TALIM
Chef de projet Recherche Partenariale

TSE / Fondation Jean-Jacques Laffont / IDEI
21 Allée de Brienne   F-31000 Toulouse


Tel. : +33(0) 5 61 12 88 48 
Mél. : Priyanka Talim

 

Liens utiles :

- Site Banque de France : https://www.banque-france.fr/accueil.html

- Les magazines de TSE : http://www.tse-fr.eu/fr/tse-mag

Liens utiles

  1. La Banque de France était partenaire du congrès SED 2016 : http://www.tse-fr.eu/conferences/2016-congres-sed-2016 

  2. Magazine de Toulouse School of Economics :

  3. Publications Rue de la Banque