Reference

Guillaume Cheikbossian, Dynamique de l’Action Collective, Taille du Groupe et Degré de Rivalité de la Rente, Revue d'Économie Politique, vol. 125, n. 1, 2015, pp. 145–169.

Abstract

Dans cet article, nous étudions l'aptitude des membres d'un groupe à coopérer dans leurs activités de recherche de rentes afin de renforcer leurs position dans le conflit qui les opposent à une institution en place pour l'attribution d'une rente. Plus précisément, nous considérons un jeu répété dans lequel les membres du groupe challenger utilisent des stratégies de déclic fondées sur la menace d'un retour permanent à la solution non-coopérative au sein du groupe afin de soutenir la coopération intra-groupe. De plus, la rente à l'origine du conflit peut avoir aussi les bien les caractéristiques d'un bien public (non divisible) que celle d'un bien privé (divisible). Nous montrons alors que la coopération intra-groupe est d'autant plus difficile à soutenir comme un équilibre de Nash en sous-jeu parfait que le degré de rivalité de la rente est important. En revanche, plus la taille de la collectivité est importante, plus les membres du groupe challenger sont aptes à soutenir la coopération intra-groupe et ceci indépen- damment du caractère plus ou moins privé (ou public) de la rente.

Keywords

Recherche de Rentes; Action Collective; Coopération; Jeu Répété

JEL codes

  • C73: Stochastic and Dynamic Games • Evolutionary Games • Repeated Games
  • D72: Political Processes: Rent-Seeking, Lobbying, Elections, Legislatures, and Voting Behavior